La généalogie, une passion tenant à la fois du collectionneur, du joueur, de l'enquêteur,de l'historien et de l'aventurier.
Crennes-sur-Fraubée


***1er juillet 1781 ***



l1 -
  Aujourd'hui dimanche
l2 -  premier jour du mois de Juillet
l3 -  mil sept cent quatre vingt un
l4 -  est comparu en notre hôtel sur
l5 -  les sept heures du soir.

l6 -  Devant nous Jacques René
l7 -  Dufay, Ecuyer, Sieur de La Saunerie,
l8 -  Avocat au grand Conseil, bailly, Juge
l9 -  général Civil et Criminel de police des
l10 -  eaux et forêts, Lieutenant enquêteur
l11 -  et examinateur au Siège ordinaire
l12 -  du marquisat de Lassay.
l13 -  Joseph Poret, Laboureur,
l14 -  demeuran paroisse de préenpail,
l15 -  lequel de lui pris et reçu le sermen
l16 -  en tel cas requis nous a déclaré que
l17 -  le jourd'hier son beaufrère du lieu
l18 -  de Laguindre, paroisse du ham
l19 -  dans le ressort de cette juridiction,
l20 -  voyant un de ses boeufs en danger de
l21 -  périr dans l'étang de La guindre

l22 -  auroit monté sur son cheval pour
l23 -  aller à son secours, s'étant trop
l24 -  avancé enledit etang lui et son
l25 -  cheval se seroient noïés ; pourquoi
l26 -  et vû que le malheur ne provient
l27 -  que d'un pour accident, et n'ayant aucun
l28 -  sujet d'en soupçonner à les causes,
l29 -  il nous a requis d'être autorisé à
l30 -  faire inhumer en le cimetière de la
l31 -  paroisse de Crenne, et a déclaré ne
l32 -  scavoir signer de ce enquis.
l33 -  Est aussi comparu Nicolas maignan
l34 -  du lieu de Chernue, ditte paroisse du
l35 -  Ham, en proximité de celui de laguindre,
l36 -  lequel de lui pris et reçu le sermen,
l37 -  a déclaré et certifié que le dit jour
l38 -  d'hier ayant été appellé par les
l39 -  domestiques dudit Jean de beauvais
l40 -  noïé, d'aller à eux pour secourir leur
l41 -  maître, il ne fut pas plutôt arrivé
l42 -  près le dit étang de Laguindre, qu'ils
l43 -  lui dirent que le dit Jean beauvais
l44 -  étant allé trop avant en ledit étang
l45 -  pour faire revenir un de ses boeufs qui
l46 -  étoit en danger ( qui pour cet effet
l47 -  étoit monté sur son cheval) que

l48 -  le dit beauvais et le cheval seroient
l49 -  allé au fond dudit étang ; qu'à
l50 -  l'instant le dit maignan ne vit
l51 -  effectivement ni homme et cheval sur
l52 -  l'eau ; et quelque tems après le dit
l53 -  Beauvais et le cheval reparurent
l54 -  sur l'eau, que lui maignan et les
l55 -  dits domestiques retirèrent le dit
l56 -  beauvais et cheval noïés, à l'aide
l57 -  d'une charrette qu'ils avancèrent en
l58 -  le dit étang le plus qu'ils purent,
l59 -  et au moïen d'une longue perche,
l60 -  et a déclaré ne scavoir signer de
l61 -  ce enquis.

l62 -  Desquelles comparutions, dires
l63 -  et déclarations avons donné acte,
l64 -  et ouï le procureur fiscal en ses
l65 -  conclusions pour le mandé avons
l66 -  permis au dit Joseph Poret de
l67 -  faire inhumer le dit Jean
l68 -  beauvais son beau frère en le
l69 -  cimetière de la ditte paroisse de
l70 -  Crenne.
l71 -  Fait et expédié audit Lassay
l72 -  par nous juge susdit, en présence

l73 -  dudit Sieur procureur fiscal et
l74 -  assistance de Maître Claude René
l75 -  Champiere sacristin notre greffier
l76 -  ordinaire le susdit jour et an, la
l77 -  minute est signée Battu procureur
l78 -  fiscal, dufay juge et Champiere
l79 -  greffier susdit et soussigné.





Abonnement RSS
Partage Facebook
Partage Google+
---> clouso@hotmail.fr <---